Messages

ENCADRE_SUITES_1990 à grande échelle

Objectif Dakar, 50 Africa Twin per la Dakar 1989

“Faire souffrir ceux qui commencent à souffrir et faire rêver ceux qui restent” était la devise du Paris-Dakar de Thierry Sabine, est décédé le 14 Janvier 1986. Deux ans plus tard, à l’occasion de la sortie de l’Africa Twin, Honda France a proposé de 50 par “ceux qui restent habituellement” participer également au Dakar 1989.

Dans 1988, Hervé Guio, le patron de Honda France, avait déjà baptisé le nouveau XRV 650 Rd 03 avec le nom commercial brillant de Africa Twin (le feront à nouveau avec les prénoms de la Transalp et de la Dominator). François Charliat était alors responsable de la publicité et de la promotion du réseau. Dans ses temps libres, début janvier, a également été un transporteur d’eau pour les meilleurs coureurs officiels hrc. Après le Dakar de la 1988, qui ne s’est pas terminée, son NXR est parti en fumée à cause d’une fuite dans le réservoir, Charliat s’est également vu offrir un poste de leader dans l’équipe Honda pour l’année suivante. “J’ai refusé. Je ne me sentais pas légitimé. J’ai pu aller à la 90% pendant longtemps, mais je ne pouvais pas aller plus loin comme ceux qui m’ont précédé. J’ai préféré arrêter. “

Une aubaine pour Hervé Guio, qui a rapidement trouvé un substitut pour lui. Ce n’est pas le Neveu et le Lalay qui avaient pour mission de viser la victoire à Dakar, mais 50 Privé! À la sortie de l’Africa Twin, Hervé Guio, sur une nuit d’ivresse ou je ne sais pas quelle occasion, devant un public de journalistes: “C’est la moto du Dakar, c’est Charliat qui l’a développé avec les Japonais, c’est le vélo parfait pour un privé, vrai François? Et nous allons faire une grande opéra tion 50 Africa Twin à Dakar“. Après cette annonce, m’a dit: “Eh bien, François, vous devez le faire vous-même. De combien vous avez besoin? Ce dont vous avez besoin pour le vélo?”. “

Différentes époques, différentes coutumes! Ce n’est pas la première patate chaude de Charliat.. Il a déjà dû improviser un trophée Supermotard Challenge. “suite à une erreur d’ordre sur le volume de la 500 Cr“, le plus grand vélo de croix 2T de l’époque, ce n’est pas le plus facile à vendre! Il a été mis en charge d’une aventure qui a été officiellement appelé Objectif Dakar. “C’était un programme qui dépendait de R&S. Il y avait toujours de la concurrence entre les services de R&S et HRC, c’était un peu’ comme les travailleurs contre les messieurs”, dit Charliat qui se souvient des préparatifs et des spécifications qu’il a lui-même rédigé.

Les Japonais sont venus nous rendre visite à Paris et nous ont demandé quoi faire sur le vélo.

Nous étions dans la catégorie Marathon. Nous avons donc dû changer certaines choses. J’ai fait changer les cartouches dans les fourches, l’amortisseur au lieu a été préparé à la maison, tant personne ne viendrait vérifier. Et le réservoir de carburant avait presque doublé de capacité. La moto n’a pas pu être allégée (270 kg en version marathon). C’était ce que c’était.

IMG_0331

Nous avions également renforcé la tasse et intégré le réservoir d’eau comme disre déjà. La moto a été testée deux fois au Japon, puis deux mois avant le Dakar, le 50 motos ont été livrées à Paris. C’est une série spéciale, avec des numéros de série moteur et châssis commençant par 5. Sur le parking de Honda France, ressemble à un champ de bataille. Des tentes militaires sont dressées pour accueillir ces 50 motos et pièces du Japon, équipement de service, tout cela gardé jour et nuit.

Nous avons également dû nous occuper de trouver les véhicules de soutien. Nous avions trois camions, deux Unimog 4×4 plus un Kamaz 6×6 loué en Suisse. Nous avons organisé un concours de mécanique de réseau. Ils étaient dix dans l’un des avions de l’organisation., plus un sur chaque camion. Autant de chauffeurs et même trois ouvriers d’entrepôt. Au total,, 21 Personnes avec mon adjoint et moi pour superviser l’opération!

Kamaz

« Tous inclus, Pour 81.500 Franks à l’époque, Honda a fourni aux candidats un ensemble complet de motos et de services avec dix mécaniciens. “Je me suis dit que les gars qui sont partis pour le Dakar ont souvent oublié beaucoup de choses. Ils ont essayé de faire un beau vélo, mais ils n’avaient souvent pas les outils pour réparer un simple forage, pas de chevalet pour travailler le soir, pas la bonne veste dans laquelle mettre les cartes. Avec mes six ou sept ans d’expérience, Je me suis assuré qu’ils avaient un kit prêt pour la course. »

113442870-8b6106aa-378b-4f4f-8f28-b0cf90d50429

Bien que la moto n’était pas un missile, fine. Mais il fallait savoir comment l’apporter, ce n’était pas vraiment une moto pour les débutants, mais les deux tiers d’entre eux étaient. On lui a appris à lire un roadbook. C’était l’âge des premiers défileurs. J’ai aussi eu certains d’entre eux faire des sandwichs avant qu’ils ne commencent.. Les garçons ne s’occupait de rien.! “Un budget pour les pièces détachées de 15.000 francs fait partie du paquet, chaque pièce utilisée est ensuite déduite plus tard.

Tiré de:

https://www.trailadventuremag.fr/50-africa-twin-a-dakar/?fbclid=IwAR373OfAVcrDNFis1m3Oa62OuiPye-vaHeiIbV0kY9Gx9CMzFevCwKbhCl0

Sarron-1995

Dakar 1995 | Sarron, Nouveau100, de la piste au sable

Quatre heures du matin, Goulimine dans le centre du Maroc. Il fait encore nuit.. Le thermomètre se bat pour afficher une température positive. 17408123_10208936903844215_848560979_oChristian Sarron, Nouveau sonne vers le bas et se dirige vers le petit déjeuner. Vous cherchez inquiet, le champion du monde de la 250 (en 84) saisit le petit plateau en aluminium qui contient un œuf.

Il n’a pas de cuillère.. Avec un coup d’œil circulaire rapide, mesure son entourage et avec un sourire, avalé l’œuf directement. La veille, entrer dans sa tente, Christian soupira en regardant sa tenue négligée: “Dès le début, beaucoup de mes principes sont allés à la poussière.

Peut-être que vous ne savez pas, mais mon surnom était – M. Propre -, sont fortement tributaires de la propreté et ce mode de vie doit être cédé de force à la vie dure du Dakar: “vous n’avez pas d’équipement propre tous les matins. Vous ne pouvez pas changer, même la nuit. Les sacs avec nos effets personnels sont dans des camions et ils arrivent pendant que nous dormons déjà.

"Et puis il n’y a pas toujours de l’eau. Et sans eau, nous ne nous douche pas. Il n’y a pas de lit., donc nous dormons sur le sol. Et nous mangeons chaque fois que nous le pouvons. Tout cela réduit considérablement notre vision de la vie au XXe siècle lorsque les problèmes de confort sont pris pour acquis.

“Toute cette histoire a commencé sur 17 Septembre, Philippe Alliot est venu me voir pendant le Bol d’Or et m’a avoué qu’il voulait participer au Dakar sur une moto… et il aimerait que je l’accompagne. Ma réponse a été négative catégoriquement. Je me suis promis de venir à Dakar dans la voiture… mais jamais en mouvement.

Sarron-1995

 

Philippe, avec lequel je sors souvent en enduro, avait déjà pensé à tout, Objectif de Dakar avec un groupe d’amis, Raphael Montrémy, Philippe Bermudes, Pierre Landereau, Thierry Magnaldi et Jacques Laffite. Amis qui s’entraident pour aller le plus loin possible. Sans se soucier du chronomètre.

Deux heures plus tard, j’avais déjà changé d’avis, mais je ne savais pas où j’allais m’adapter. “Dès le début, la taille de la moto m’a surpris. Je ne pensais pas qu’on pouvait monter les dunes sur ces vélos.. Ensuite, j’ai trouvé qu’il était difficile de s’habituer aux différents outils de navigation. Je ne savais même pas où le bouton était d’envoyer le roadbook vers l’avant ou vers l’arrière. Conduire dans le désert est une chose extrêmement difficile à faire: conduire en contrôlant la piste, Gps, le maître et le roadbook est une gymnastique difficile à apprendre.

« Je trouve que le besoin de concentration dans le désert est encore plus grand que dans le Grand Prix. J’ai toujours été très concentré et c’est aussi ce qui m’a probablement permis de ne pas tomber fort et de ne pas me perdre.

« Au début,, avec Philippe, Je prendrais les dunes tout au plus 30 km/h pour la forte peur qu’ils me transmettaient.”

“Mais mon premier grand choc reste ma première vraie dune, avant Zouerate. Je n’ai jamais rien vu de tel de ma vie.. C’était vraiment impressionnant: vous grimpez lentement sur des dizaines de mètres, puis tout à coup le vélo en face de vous disparaît et avant de vous rendre compte qu’il descend tête première.

Ma première grande peur dans la course a été quand je suis tombé en descente, juste en face d’un camion géant Kamaz que je Sarron-1995-1Suivi. Je me suis coincé sous le vélo, J’ai vraiment pensé que je passerais! Heureusement, il s’est arrêté au sommet avant de descendre, éviter le repassage.

Christian est un fleuve plein à dire à son Dakar: “tout prend une autre dimension. Nous avons un savon à plonger pendant six… À la fin de l’étape, nous partageons également nos expériences. Par exemple, les couleurs du désert, quand il est gris c’est dur, mais quand il est plus clair, il est doux".

“De Zouerate, la route est encore longue jusqu’à Dakar, La capitale sénégalaise est plus que jamais la cible des pilotes de l’équipe Gauloises Blondes. Si nous arrivons, alors nous déciderons de le faire à nouveau sur une moto ou dans la voiture".

Christian Sarron découvre une nouvelle passion avec l’Afrique. Le jour de congé à la mi-course, il était encore dans la course à la 34ème place au classement provisoire.

Ed. L’expert Montremy viendra 24ème, Landereau 22e tandis que Bermudes, Magnaldi, Alliot, Laffite et Sarron se sont retirés.

Traduit par Moto Revue

Gauri-1991

Malheureux Dakar 1991 pour Gauri

L’année précédente a été le meilleur par des personnes privées, dans 1991 doit essayer maintenant de conserver le titre platonique. Une tâche, pas facile pour le pilote âgé bergamasco, Il a encore de sa participation au Rallye Dakar et trente-sept Gauri 1991Africains. A un & #8217; enviable expérience combinée avec une grande habileté dans les relations publiques.

Passé de Honda après ans avec Suzuki, cheval de course un & #8217; Africa Twin au marathon n’ayant ne pas eu le temps de préparer la moto pour la catégorie proto: l & #8217; accord avec importateur italien #8217 ; en fait, a été atteint et seulement tous & #8217; dernière fois, si bien que le sympathique « Gualo » (mais son vrai nom est Giusi) Il devait sauter les pharaons. D’assistance a un camion #8217 ; & Mercedes Unimog dirigé par Dell & #8217; Anna Dalvie, de la Camel Trophy, et Claudio Macario, Mécanicien aéroporté.

Source: Motosprint
S. d. r. Beppe Gaulini prend sa retraite après seulement 3 stades, travaillent à l’extérieur une fracture de la clavicule.
Un grand Merci Roberto Pacheco qui nous a donné les images

1908_ elefant_02

Dakar Marathon Cagiva Elefant 1994

Les amateurs les plus riches, célébré la naissance du règlement Marathon pour le Paris-Dakar 1994, Il s’agirait à l’usage des moyens de dérivation directe au moyen de la série (choix qui tua l’onéreux prototypes officiels).
Cagiva mis en place puis la 944 Marathon, C’est le fondement pour la moto pilotée par Équipe de course de CH Roberto Azzalin et qui allé sur sundries varesina le deuxième Dakar avec l’Edi Orioli.

Le Marathon a retrouvé plusieurs détails du précédent 900 IE, mais est allé encore plus loin: En dehors de tout le retour des couplés Marzocchi Magnum-Ohlins, sur cette version spéciale a été adoptée une jante avant de 21 », mieux adapté pour une utilisation en route (ensemble complet de mesures 90 x 90 x 21″ et 140 x 90 x 18″) mais surtout le sans précédent (production en série) moteur 944 CC Propulsé par raffiné Vanne plate de carburateurs Keihin FCR capable de fournir 75 chevaux et 7, 25kgm.

AutoSave-fichier vom d-lab2/3 der AgfaPhoto GmbH

Paolo Paladini Dakar 1991

Un Paul Paladins héroïque vous représenter pendant le Dakar 1991. Derrière lui le vélo avec un Marathon de Honda, elle termine 10 ° de Boluda en valeur absolue!!

Pedro Amado 1992

Pedro Amado Dakar 1992

Une héroïque, déjà utilisé pour, Pedro Amado dans la course pendant le Dakar 1992 et régulièrement à l’arrivée de la PAC au lieu de 28° sur une Yamaha XTZ 660 Marathon!

Jacques Palix 1989

Jacques Paxil Dakar 1989

Jacques Paxil Aidez-vous de “compagnie de Poussée” pour passer un gué difficile pendant le Dakar 1989.

Après avoir quitté Paris 1989

En Afrique pour avoir obtenu son diplôme avec Honda France

Voir défiler sur les images vidéo du Paris-Dakar, en lisant les articles parus dans les journaux, qui suit vivre peut-être quelques phase, Je me demande combien ils étaient: « Au moins une fois je le faire aussi ». Pour beaucoup, c'est seulement une réaction émotionnelle, d'autres vont au-delà, mais arrêter dissuadés d'une estimation des coûts dépassant trop souvent les attentes et les possibilités. Est d'appartenir à ce second groupe qui s'est approché de Herve Guio, Directeur du marketing de Honda France, avec l'initiative « Africa Twin objectif Dakar ».

Ce que l'on est facilement comprise: offrir cinquante coureurs la possibilité de participer au Rallye Paris-Dakar en achetant à bas prix une Africa Twin conforme aux règles par catégorie « marathon », pour recevoir un stade de préparation gratuit, un minimum de soins et d'un service de pièces de rechange. L'initiative a répondu 400 aspirants « dakariani », 150 dont la tonalité a été admise à un test de dépistage. Juge implacable, Comment impartial, a été Marc Morales, pilote officiel de l'équipe Honda France.

De la cinquantaine est aussi un garçon italien, né à Enna 31 ans et a émigré en Suisse avec ses parents à l'âge de dix ans. On l'appelle Paolo Di Mauro, Il vit dans le Canton de Renens, proche de Lausanne, où il dirige un concessionnaire Honda et circule régulièrement au championnat Suisse enduro qui s'est tenue en France pour le veto de la Suisse à moto. La première expérience africaine fait sa en octobre dernier au Rallye des pharaons où il s'est classé 23e avec une Africa Twin.

"Quand ils ont appelé à participer à la sélection, explique Paolo, s'est engagé à nettoyer le filtre à air sable — je lui ai répondu que j'étais, voyage en Egypte. Ils m'ont dit de me faire sentir à raconter comment ça s'est passé. J'ai terminé la course et maintenant ici ».

Très proche de celle de la série bicylindre 650 Africa Twin présente les seuls changements permis par catégorie « marathon ».

« L'autonomie a été adeguala à des distances, explique Paul — avec l'adoption d'un réservoir principal de 40 litres à laquelle on ajoute de l'arrière par 17 litres. Vous avez changé la plaque de protection moteur, maintenant plus fortes et même des suspensions ont été adaptées pour une utilisation dans les courses ».
Le vélo n'a pas été remis aux acheteurs dans le jeu de course.
"Nous n'avons pas eu le modèle de série, avec kit de conversion qui comprend la boussole, le capitaine de voyage, le portaroad-livre. En bref tout ce qu'il vous faut au prix de 80.500 Francs Français (sur 18 millions de lires) dans laquelle est incluse l'habillement complet: casque, costume, bottes et gants. Il y a aussi la possibilité d'embaucher un personnel mécanicien, en ajoutant 53.000 Franks (sur 11 millions) mais plus de la moitié des participants a préféré s'en passer pour leurs dépenses, Étant donné que le coût de la moto s'ajoutent les frais d'inscription à la 11 millions. Un peu’ En tout cas, nous apporter soutien tellement et nous effectuons également gratuitement 10 livres et 200 grammes de bagages chacun. Il est important parce que nous savons trouver la ligne d'arrivée une tente où dormir et un chandail de rechange ».

Paul a demandé un jugement sur l'Africa Twin en garniture déjà utilisé pour. « Damn guéri pèse — a été sa réponse rapide — 270 livres en garniture de marche. Si vous tombez vous pouvez n'est plus elle se lever…».

source Motosprint

Photo Paolo Di Mauro

Yamaha-1992

Publicité Yamaha 1992

Page de publicité sur Motosprint 1992 célébrant la victoire de Massimo Montebelli dans la catégorie Marathon de Dakar.

12265774_ 1519171871741250_3512983912441785874_o

Honda Africa Twin Marathon Dakar 1989

Dans une époque où les individus étaient les protagonistes de Dakar, Encore une fois, nous publions un hommage pour moto Paolo di Mauro, une Honda Africa Twin 650 Marathon #168 préparé pour le Dakar 1989 et avec qui il a terminé à 46° placer dans l'absolu (12° entre le Marathon):

Nous remercions l'atelier Moto Evasion SA qui ont participé à la préparation, pour la présentation des photographies.