Messages

109cd50c68a2769e889a32f938acda6f--saleté-motos-boue

1986 – Un malheureux de Dakar pour Serge Bacou

Une fois de plus la malchance a frappé Serge Bacou, et sans attendre le Ténéré, Cette heure. Tamanrasset et Iférouane, le carnet de route indique la présence d’une gorge profonde. L ’ course Marinoni aboutissait à ce moment-là de l’année précédente. Hubert Auriol l ’ vu sur son rouleau mais…

Neigeux prologue pour la caravane du Dakar 1986

Neigeux prologue pour la caravane du Dakar 1986

« Je suis arrivé très vite, dans 120 ou 130 tous les kilomètres ’ maintenant, l ’ j’ai vu trop tard. Je me suis envolé au moins deux mètres, pendant un moment j’ai cru également pour pouvoir récupérer, Au lieu de cela, la roue avant est plantée et a fait une chute de la moto est tombé sur moi craignant judoka.»

7 Titres de champion de France motocross (1971 classe 250, 1971, 1972, 1973, 1974, 1976 e 1977 classe 500 et 13 stades a gagné en 8 Dakar, où il a participé.

7 Titres de champion de France motocross (1971 classe 250, 1971, 1972, 1973, 1974, 1976 et 1977 classe 500 et 13 stades a gagné en 8 Dakar, où il a participé.

Je reviens à la position debout, Hubert gesticule pour avertir Cyril Neveu suivait étroitement. Récupère la moto et repart vers le haut. Peu de temps après que Gaston Rahier est aussi une victime du double fossé. Séjours à terre patraque et dans le même temps apparaît le grand Serge poussant au plus essayer de cette façon de combler l ’ handicap de puissance de son marteleur de Yamaha dans cette étape rapide. Comme ceux qui ont précédé, il se colle et tombe malade, restant à terre carrée jambe. Rahier récupère et se précipite pour sauver lui et Serge lui apprend:
« J’ai le fémur brisé. »
Vous ne serez pas ’ pour remporter le huitième Bacou Dakar…

La réputation de la Ténéré, l’un des déserts plus impressionnants du monde, est justifié. « Le sable est mou, très compact, beaucoup plus difficile de ’ l’année dernière. Certains obstacles sont masqués par les dunes qui fonctionne continuellement au vent. Ne manquez pas la piste, S’il vous plaît ne tournent le dos; Ne manquez pas d ’ œil. »
Thierry Sabine clarifie les ruses de la jambe sans vouloir overdramatise la situation.

Bacou-1982-1

Serge Bacou Dakar 1982

Gag_Te_88

Team Cagiva alla Dakar 1988

Les pilotes sont: Serge Bacou, Alessandro De Petri, Gilles Picard et Franco Gualdi.

1468681_ 10202366425632096_493572242_n

Serge Bacou Dakar 1984

Serge Bacou dresse au cours d’une étape du Dakar 1984 où il termine 9°

Yamaha YZE-920-1

Yamaha FZT 900 Dakar 1987

Trois victoires consécutives dans la BMW a décidé en 1986 la Honda, que de retourner à la réussite du rallye Paris-Dakar a été nécessaire de jouer la carte du moteur bicylindre. Le seul choix de garder en longues étendues désertiques où la plupart vitesse de pointe permet à deux cylindres acheter un avantage de la maison qu'ils prennent refuge de chaque récupération tout en agile « mono ». La Yamaha a décidé, Au lieu de cela, pour confirmer le cylindre simple, après avoir été venteux la construction d'un bicylindre à confier à l'équipe de Français.
La réponse de Jean Claude Olivier, manager de l'équipe de Sonauto, a la fabrication d'un prototype, entraîné par le moteur de la FZ 750 20 soupapes. Un projet aventureux, qui a fait monter le bout de leur nez aux dirigeants de la maison de Iwata, mais pas au point de rejeter l'idée du pilote qui en 1985 arrivés à Dakar pour la deuxième.
Le moteur quatre cylindres pour le désert a commencé à travailler tard et le banc d'essai de l'enduro Français-japonais géant a été précisément les pentes de Paris-Dakar. C'était une copie unique, et lui entrer dans la course que c'est Jean Claude Olivier.
Ce faisant abandonné au départ à toutes les chances de gagner un tour une moto qui fournissait oui une puissance de 90 HP, mais dont le poids était d'environ 270 livres en ordre de marche.

Dans 1986, JCO a terminé la course 12, intercepté 10 heures du vainqueur, mais apporté le vélo jusqu'à Dakar.

Une étape importante qui a convaincu Olivier d'insister sur le chemin emprunté. Et donc ces jours-ci a été achevé le Yamaha FZ 900 T Evolution 1, le vélo qui Olivier et Serge Bacou conduira à des fins beaucoup plus belliqueux de ces Dakar animé l'expédition ' 86. Au premier regard, vous comprenez qu'il s'agit d'un tout nouveau vélo sans n'importe quelle pièce en commun avec la version expérimentale de l'an dernier.
Vous avez fait un excellent travail de foudre et de l'engagement a été attribué en poids sec de fin un peu moins de 200 kg (20 livres de moins que l'an dernier) et surtout, une subdivision des masses qui est presque optimale 45% l'avant et le 55% le train-rétro.
Le cadre comporte maintenant un berceau de fond en aluminium (amovible) et pour éliminer les problèmes de ratio de rotation a diminué la puissance maximale au profit de la meilleure distribution. De plus,, toujours sous la direction d'Olivier, a augmenté la capacité de moteur.
Il en résulte un déplacement total de 911 CC et une puissance n'excédant ne pas 85 HP, 53 qui sont disponibles à 4.000 TR/MIN.
Dans les essais effectués en août dans le désert du Ténéré FZ 900 T a montré il peut voyager dans une ligne droite à une vitesse de plus de 160 km/h (à titre indicatif, la « mono » ' 87 dans les mains du PIC ne va pas au-delà de la 135 km/h) et sur un parcours technique autour d'Agades tard contre le mono n'allait pas au-delà du deuxième kilomètre et-un-moitié.
Même les pneus ont fait des progrès énormes dans les deux poignées en accélération, la stabilité latérale et nature morte. Conscient de l'état d'avancement des quatre cylindres, Cela pourrait être la surprise du Paris-Dakar ' 87, mais aussi de son handicap (poids, charge, complexité mécanique) Olivier a préféré suivre comme l'année dernière deux réunions parallèles en routes. Il et Serge Bacou guidera le FZ 900 T tout en Thierry Charbonnier et (selon toute vraisemblance) l'américain Danny La Porte sera de course avec le seul vainqueur du Rallye des pharaons avec Franco Picco. On ne sait jamais…

Source motosprint

12080080_ 964652106907617_4885663199096711419_o

Serge Bacou Dakar 1981

Serge Bacou vérifie personnellement son Yamaha XT 500 au départ du Dakar 1981

MOTO--REVUE--N°-2496--DU--04--FEVRIER--1981

Couverture de magazine – Moto Revue 1981

Couverture du Magazine Moto Revue Français avec preuve de Merel (3°), Bacou (2°), Padou (6°), Auriol (1°) à la fin du Dakar 1981